La colocation entre adultes, un mode de vie tendance

9 mars 2020

Avec la flambée du prix de l’immobilier dans les grandes villes et leur périphérie, il devient parfois ardu d’associer confort du logement et confort financier. On observe un nombre croissant d’adultes qui se tournent vers un mode de vie autrefois réservé aux étudiants : la colocation. Elle permet à chacun de souffler financièrement et de partager un quotidien enrichi. Retour sur cette pratique d’avenir qui évolue et présente nombre d’avantages, mais également certaines limites.

La tendance colocation : pour qui et comment ?

Partager son logement avec des personnes en dehors des liens familiaux peut se faire de différentes manières, d’autant que les profils de colocataires se sont diversifiés ces dernières années.

Vivre ensemble à tout âge

Plusieurs catégories d’adultes recherchent la vie en colocation. Jeunes actifs souhaitant prolonger le mode de vie qu’ils ont apprécié durant leurs années d’études, ou personnes vivant un changement de vie (divorce, mutation, etc.) auxquelles la colocation apporte une solution de repli rapide.

Il peut s’agir également d’actifs vivant à la campagne en famille, mais travaillant en ville. La colocation leur procure un logement citadin pour la semaine, à moindre frais. En effet, outre le gain sur les frais de transports et le loyer réduit, beaucoup de colocations sont proposées meublées.

Enfin, nous pouvons souligner l’intérêt des retraités pour cette pratique, cherchant de la compagnie et à compenser de faibles pensions qui ne leur permettent plus de vivre confortablement au quotidien. L’association se fait souvent dans ce cas avec des étudiants, pour un partage apprécié des deux générations.

De la colocation au coliving

L’attrait pour la colocation de ces personnes d’horizons divers amène naturellement du renouveau dans la manière dont la vie ensemble est pensée. Au sein d’une colocation classique, chaque résident possède une chambre privée, et parfois une salle de bain dédiée. Le reste du logement est commun, notamment la pièce principale de vie qui constitue le lieu de partage des moments conviviaux.

Dans la lignée du coworking est apparue une autre manière de penser cette association, baptisée le coliving (ou habitat partagé). Il repose sur deux principes de base : davantage d’intimité pour le quotidien mais un partage accru dans les espaces communs. Dans ce cadre, le colocataire dispose d’un espace privé plus développé, comprenant une cuisine ou assimilé, et une salle de bain. Le reste du logement est organisé autour de ce que les colocataires souhaitent partager ensemble : du coworking ou des hobbies particuliers. Sont ainsi apparues des colocations thématiques, pouvant comporter des espaces spécialisés allant du spa au véritable bureau d’entreprise.

Quels bénéfices accompagnent la cohabitation ?

Colocation ou coliving, le principe de base reste la vie commune. Attardons-nous sur les avantages et les inconvénients inhérents au phénomène.

Une association aux multiples avantages

Revenons-y une nouvelle fois : la colocation est avant tout un moyen d’économiser sur les frais de logement : loyer, charges d’électricité et de chauffage, accès internet. Ce qui peut donner la possibilité d’accéder à un logement plus spacieux et confortable. Si vous êtes propriétaire ou en passe de le devenir, ouvrir votre porte à un colocataire peut faciliter l’achat du bien immobilier. Et pour l’obtention d’un logement à louer, présenter un dossier à plusieurs revenus est de nature à rassurer un propriétaire.

Ensuite, jeune ou retraité, le partage d’activités reste une motivation majeure de la colocation. Trouver des colocataires partageant ses intérêts complique la recherche mais en améliore grandement l’attrait. Et ne pas vivre seul tout simplement, reste la priorité pour certaines personnes, notamment les retraités ou pour qui change de région par exemple.

Un mode de vie présentant quelques limites

Les avantages que nous avons cités peuvent avoir leurs revers. Dans la plupart des cas, le bail est signé de façon solidaire entre les colocataires, qui devront donc assumer les éventuels manquements des autres. Dans ce cas de figure, il peut être judicieux de monter son équipe de colocataires au préalable, afin de les connaître un minimum et pouvoir ainsi choisir les personnes à qui l’on accordera sa confiance.

Et surtout, tout le monde n’est pas fait pour vivre avec un ou plusieurs inconnu(s). Les atouts d’une vie ensemble peuvent vite se transformer en mésententes lorsque les différences se confrontent. Et malgré la présence d’au moins une pièce totalement privative, le manque d’intimité peut finir par peser.

Lancez-vous : comment trouver votre colocation ?

La colocation entre adultes devient recherchée et il n’est pas toujours aisé de dénicher sa place. Voici quelques conseils pour vous y aider.

Les pistes de recherche

Votre premier réflexe sera le bon : oui, il existe sur Internet des offres de colocation. Vous les retrouverez sur les principales plateformes proposant des annonces immobilières, et sur des sites spécialisés. D’autant plus pratique si votre besoin concerne une ville ou une région éloignée.

Pour le cas où votre motivation est autre que la mobilité et que vous recherchez une colocation dans votre quartier, n’hésitez pas à jouer la carte du bouche à oreille ou des affiches : votre publicité pourrait inciter une personne qui ne l’avait pas envisagé, à songer à la colocation !

Réfléchissez bien à votre profil

Enfin, pensez-y avant de signer : quel colocataire serez-vous ? Quel genre de personne sera idéale pour partager votre quotidien ? Ne vous engagez pas avec une personne âgée si vous aimez recevoir vos amis tard le soir, ni avec un trompettiste si vous êtes adepte du silence vous-même. En tant que végétarien vous pourriez être gêné de l’appétence de vos colocataires pour la viande, et si vous avez un chat assurez-vous qu’ils ne soient pas allergiques à ses poils !

En bref, prenez le temps de connaître un minimum vos futurs associés de vie. Certes l’engagement n’est pas forcément durable, toutefois cela vous évitera des gênes quotidiennes qui sont facilement prévisibles et que vous pourrez donc vous épargner.

La cohabitation entre adultes, qu’elle repose sur le principe de la colocation ou du coliving, est un phénomène en plein essor. À tel point que certains passent un cap supplémentaire en procédant à du coachat ! L’évolution du marché immobilier en est à l’origine, mais pas seulement. Notre mode de vie se transforme et la fondation d’un foyer familial devient moins essentielle. Des affinités autres se créent, qui encouragent à vivre ensemble. La colocation constitue en ce sens un enjeu à développer dans l’immobilier de demain !

Découvrez ces autres articles

Achat LMNP ancien : un véritable placement retraite avec des revenus défiscalisés

La clientèle internationale contacte régulièrement le groupe Sextant afin de proposer  à la la revente les biens immobilier qu’ils ont acheté en VEFA sous le statut LMNP (Loueur en Meublé Non Professionnel).

Actu Immo, Nos conseils
28 février 2013
Comment réaliser un DPE ? (Diagnostic de Performance Energétique)

Le diagnostic de performance énergétique est un diagnostic réalisé sur les biens immobiliers en France.

Actu Immo, Nos conseils
1 juillet 2013
Le statut LMP, le bon plan pour préparer votre retraite

Ce statut, pour autant que l’on sache l’utiliser à bon escient, présente de nombreux avantages fiscaux et permet d’obtenir

Actu Immo, Nos conseils
17 juillet 2013
Résidences secondaires : un abattement exceptionnel de 25%

En Juin 2013, François Hollande a décidé de mettre en place une nouvelle réforme

Actu Immo, Législation
19 juillet 2013
Restez à jour

Recevez les actualités Sextant directement par email !

En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir des e-mails de notre part.