Le télétravail durant la crise sanitaire (et après) : réinventez votre métier !

29 mai 2020

L’entreprise n’est plus un lieu uniquement centré sur la production et le profit. Le bien-être des salariés, physique et psychique, est un enjeu qui se révèle stratégique pour entretenir leur motivation et leur efficacité. Des aménagements s’instaurent, parfois timidement : horaires variables, installation de salles d’exercice au sein des locaux professionnels, télétravail. Si ce dernier tend à se développer fortement au regard de l’actualité de ce début d’année 2020, il entraîne une réflexion plus large sur le travail et la façon de l’exercer.

Le télétravail se généralise durant la crise sanitaire du coronavirus

Souvent perçu comme un élément de confort dont la nécessité devait être prouvée, le télétravail a trouvé un sens nouveau lors de la crise sanitaire : sauver des vies. La réflexion sur l’évolution du travail et la façon de l’exercer s’en est vue renforcée, donnant des idées – et des envies – à nombre d’employés.

Des avantages plébiscités

Certains connaissent depuis longtemps les avantages personnels procurés par le télétravail. Le confort de travailler de chez soi d’abord, contrebalancé par le manque du lien social apporté par les collègues et la nécessité de moments présentiels. Le télétravail à temps partiel équilibre tout cela.

Les autres avantages, majeurs ceux-là, tiennent d’une part à l’organisation quotidienne : gestion des enfants simplifiée, horaires à la carte, sommeil prolongé par le gain de temps de transport. D’autre part, nous trouvons un avantage collectif : moins d’embouteillages et de pollution, avec comme effet induit une diminution du stress collectif.

L’entreprise s’y retrouve

Le télétravail s’inscrit au sein de l’entreprise comme un facteur de bien-être des salariés. Par ailleurs, des économies d’échelles peuvent être réalisées sur les charges de fonctionnement. Du côté de la productivité, les résultats sont bons voire excellents comme le démontre le Ministère de l’Economie et des Finances, étude à l’appui.

Ajoutons que la technologie est prête à permettre une évolution massive dans ce domaine, grâce aux nombreux outils de visioconférence et au réseau Internet.

Le travail classique remis en question depuis longtemps

Mais lorsque nous parlons du télétravail, nous évoquons surtout l’évolution récente au sein d’entreprises le plus souvent de taille importante. Les aspirations à exercer différemment son activité professionnelle ne datent pas de 2020 et se sont concrétisées de plusieurs manières.

La multiplication des travailleurs indépendants

La France compte plus de trois millions de travailleurs indépendants. Envie de s’émanciper de l’autorité patronale et volonté d’organiser son quotidien en fonction de son contexte personnel constituent certainement des raisons majeures du développement de cet entreprenariat aux multiples visages pour lequel l’INSEE nous fournit des statistiques précises.

Le phénomène est accompagné par une demande des entreprises à externaliser un nombre croissant de tâches au bénéfice de freelances. Elles se libèrent ainsi des charges salariales et du besoin de formation, gagnant au passage en flexibilité.

Par ailleurs, les espaces de coworking destinés aux indépendantsse multiplient au sein des grandes villes, permettant de retrouver la notion de « collègues » tout en gardant une totale autonomie.

L’insertion au sein de réseaux : l’indépendance soutenue

Une autre manière de créer son propre emploi consiste à s’affilier à un réseau,dont le principe existe aujourd’hui dans de nombreux domaines. Sur le principe, cette affiliation peut s’exercer de deux manières distinctes : réaliser des prestations liées à son propre savoir-faire et bénéficier des avantages du réseau, ou proposer à la vente des produits pour le compte du réseau.

Dans les deux cas, la société accompagnante met à disposition des outils de gestion, de communication, de formation, destinés à soulager l’indépendant de tâches à moindre valeur ajoutée ou à le faire monter en compétences. L’indépendant reste son propre patron et rémunère le réseau pour l’aide qu’il apporte, via des commissions, et gagne la sensation d’appartenance au groupe.

Un exemple concret en fort développement

Il est un domaine où les deux formes de prise d’indépendance sont aujourd’hui sollicitées et banalisées : l’immobilier. Le succès est d’autant plus grand qu’il s’agit d’une activité qui ne souffre pas du manque de lien social, le métier consistant à en créer.

Les agents indépendants

Soumis à une totale autonomie, les agents immobiliers indépendants exercent le plus souvent depuis leur domicile et gèrent l’ensemble des process de commercialisation, d’accompagnement à la vente et de gestion de leur activité.

Véritables chefs d’entreprise, ils doivent nécessairement entretenir un réseau personnel afin de détecter au plus vite les opportunités d’achat et de revente dans un secteur extrêmement concurrentiel. Tout en assurant la gestion administrative des ventes, la communication et la comptabilité de leur activité. Pas toujours évident, d’autant qu’ils ne pourront compter que sur eux-mêmes en cas de période creuse comme la crise sanitaire. Ce qui amène un grand nombre d’entre eux à se tourner vers une organisation plus collective.

Les agents mandataires immobiliers

Agents de terrain forts d’un réseau immobilier à la fois localisé et centralisé, ils constituent l’évolution du métier qui connaît l’essor le plus important. Moyennant un pourcentage (parfois faible) sur les commissions, la société mère fournit des outils indispensables pour la gestion, la communication, le juridique, bref tout le nécessaire pour permettre à l’agent de terrain de se concentrer sur ce qui le passionne le plus : les relations avec ses clients acquéreurs et vendeurs.

La communication et la recherche d’informations s’opérant à un niveau national voire international, l’agent mandataire pourra en outre bénéficier de leads allégeant son effort commercial. On peut observer ici un point central dans l’évolution du travail : chacun cherche à minimiser les contraintes de son activité professionnelle afin de passer davantage de temps à réaliser des tâches plus satisfaisantes, en termes de valeur ajoutée ou de passion pour son métier.

Cela paraît une évidence, la crise sanitaire liée au coronavirus aura certainement un impact sur les aspirations professionnelle. Soudain confinés chez eux, les salariés n’ayant jamais eu recours au télétravail auparavant pourront ressentir des envies d’indépendance ou d’activités exercées différemment. La réflexion globale ne fait que commencer, au regard des gestes barrières et de la distanciation sociale qui semblent devoir perdurer. Les entreprises, en s’organisant face à ces impératifs, sont au cœur d’un renouveau que nombre d’entre nous ont envie de qualifier de « monde d’après ».

Découvrez ces autres articles

Travaux non-autorisés en copropriété : comment les faire ratifier ?
Travaux non-autorisés en copropriété : comment les faire ratifier ?

Certains travaux doivent faire l’objet d’une demande auprès de la copropriété. Que faire en cas de travaux non-autorisés par celle-ci ? Explications.

Actu Immo, Aménagement
18 novembre 2020
L’emprunt immobilier après 60 ans : quelles solutions Sextant France
L’emprunt immobilier après 60 ans : quelles solutions ?

Selon les croyances, il n’est pas facile d’emprunter auprès d’une banque après 60 ans. Pourtant des solutions existent, suivez le guide

Actu Immo, Nos conseils
18 novembre 2020
Chauffage : nouvelle information à fournir pour les propriétaires bailleurs
Chauffage : nouvelle information à fournir pour les propriétaires bailleurs

Dès fin octobre, les bailleurs devront transmettre à leurs locataires une note sur leur consommation de chauffage et d’eau chaude. On vous dit tout ici.

Actu Immo, Conjoncture immobilière
9 novembre 2020
Le marché immobilier fin 2020 : un retour à la stabilité ?

Pour nombre de métiers et notamment l’immobilier, cette année 2020 aura été synonyme de montagnes russes, tant par les variations d’activité que par les incertitudes causées par la crise sanitaire. Il semble que la fin de l’année puisse voir un retour à une certaine stabilité qui permettra aux différents acteurs de se projeter plus sereinement. […]

Actu Immo, Conjoncture immobilière
9 octobre 2020
Restez à jour

Recevez les actualités Sextant directement par email !

En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir des e-mails de notre part.

Suivez-nous