Un été ensoleillé pour le marché immobilier

17 juillet 2020

Activité presque à l’arrêt et craintes pour l’avenir : le premier semestre 2020 est inédit pour le marché immobilier comme pour tout un chacun. Si bien que l’on observe les effets du déconfinement sans les avoir vraiment prédits. Plusieurs bonnes nouvelles égayent ce début d’été : la reprise tant espérée a bien eu lieu, tous les acteurs le confirment. Et les taux d’intérêts restent finalement à un taux historiquement bas. Explications.

Une reprise sur les chapeaux de roues

L’effet post-confinement est bien là : le volume des transactions de juin 2020 est de 35% supérieur à celui du même mois de 2019 comme le souligne le journal Les Echos. S’il ne faut pas le voir comme un formidable bond durable, cela reste malgré tout une excellente nouvelle. Le baromètre LPI-Se Loger annonce de son côté une augmentation de la valeur des biens à fin mai de +4,7% pour les appartements et +5,6% pour les maisons, soit une moyenne globale d’augmentation de 5,1% annuelle.

La progression est à nuancer car bon nombre de projets restés en attente durant le confinement se sont soudainement concrétisés. La saisonnalité du marché fait des mois printaniers une période charnière pour un emménagement en septembre, il est donc logique que les transactions se bousculent dès la reprise. Mais tout laisse à penser que la pause de la crise sanitaire n’a fait que retarder l’activité immobilière, sans effet négatif durable sur la confiance ou les prix.

Des motivations diverses

Les nombreux projets d’achats recensés au sein des réseaux immobiliers sont, pour une part, motivés par l’envie de mise au vert liée au confinement : certains actifs ont pris conscience que le télétravail leur permettait d’envisager un nouveau projet de vie à la campagne tout en conservant leur activité professionnelle intacte mais aménagée.

La recherche s’articule également sur des critères de surface plus importante et la présence d’un extérieur. Nouvelle conséquence d’un confinement parfois mal vécu dans des logements exigus.

Enfin, le désir d’accéder à la propriété semble s’être renforcé, notamment chez les primo-accédants.

Un encouragement venu des banques

L’augmentation des taux d’intérêt des prêts à l’habitat, observée durant le confinement, ne se confirme pas. Selon une note de la Banque de France, il semble que l’effet de hausse soit essentiellement dû à la part plus importante des renégociations de prêts au printemps, en rapport avec les nouveaux prêts qui se sont fait plus rares qu’à l’accoutumée. Les nouvelles transactions signées depuis l’ont été à un taux restant très bas.

A noter qu’en revanche les banques restent prudentes et sélectionnent plus drastiquement les dossiers auxquels elles prêtent. Les clients déjà acquis et les très bons dossiers ont la préférence, et bénéficient de taux plus attractifs.

Si le marché immobilier semble vouloir rattraper le retard lié au confinement, il convient de rester prudent et de maintenir l’effort. Il serait profitable d’assouplir les critères recommandés pour la sélection des dossiers et de mettre en place des mesures encourageant la reprise : généraliser les prêts à taux zéro dans l’ancien et rétablir l’APL accession en métropole par exemple. Au vu de la saisonnalité du marché, les trois mois d’été seront décisifs : à suivre.

Découvrez ces autres articles

Travaux non-autorisés en copropriété : comment les faire ratifier ?
Travaux non-autorisés en copropriété : comment les faire ratifier ?

Certains travaux doivent faire l’objet d’une demande auprès de la copropriété. Que faire en cas de travaux non-autorisés par celle-ci ? Explications.

Actu Immo, Aménagement
18 novembre 2020
L’emprunt immobilier après 60 ans : quelles solutions Sextant France
L’emprunt immobilier après 60 ans : quelles solutions ?

Selon les croyances, il n’est pas facile d’emprunter auprès d’une banque après 60 ans. Pourtant des solutions existent, suivez le guide

Actu Immo, Nos conseils
18 novembre 2020
Chauffage : nouvelle information à fournir pour les propriétaires bailleurs
Chauffage : nouvelle information à fournir pour les propriétaires bailleurs

Dès fin octobre, les bailleurs devront transmettre à leurs locataires une note sur leur consommation de chauffage et d’eau chaude. On vous dit tout ici.

Actu Immo, Conjoncture immobilière
9 novembre 2020
Le marché immobilier fin 2020 : un retour à la stabilité ?

Pour nombre de métiers et notamment l’immobilier, cette année 2020 aura été synonyme de montagnes russes, tant par les variations d’activité que par les incertitudes causées par la crise sanitaire. Il semble que la fin de l’année puisse voir un retour à une certaine stabilité qui permettra aux différents acteurs de se projeter plus sereinement. […]

Actu Immo, Conjoncture immobilière
9 octobre 2020
Restez à jour

Recevez les actualités Sextant directement par email !

En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir des e-mails de notre part.

Suivez-nous