Le marché immobilier fin 2020 : un retour à la stabilité ?

9 octobre 2020

Pour nombre de métiers et notamment l’immobilier, cette année 2020 aura été synonyme de montagnes russes, tant par les variations d’activité que par les incertitudes causées par la crise sanitaire. Il semble que la fin de l’année puisse voir un retour à une certaine stabilité qui permettra aux différents acteurs de se projeter plus sereinement. Explications.

Un historique bancaire protectionniste

Il faut remonter à l’année 2019 pour comprendre une partie de la situation du marché immobilier en 2020. Plus précisément, les recommandations du Haut Conseil de la stabilité financière encourageaient à l’époque un durcissement des conditions d’octroi des crédits. Ainsi, un taux d’endettement supérieur à 33% et les crédits de plus de 25 ans étaient des situations à bannir afin d’assurer la sécurité du crédit.

L’autorité de cette institution laissait alors craindre que le marché ne ralentisse à cause de la difficulté accrue à se voir octroyer un prêt. Une telle politique provenait de la crainte d’une crise économique à venir, déjà envisagée avant même l’arrivée du coronavirus et le confinement qui en a découlé. Le nombre de transactions a naturellement diminué dès l’hiver passé : faut-il en conclure que la crise sanitaire a eu un impact plus réduit qu’on pourrait le penser ? Les mois à venir nous renseigneront certainement sur ce point.

Le boum d’après confinement

Après l’inquiétude légitime, l’effet espéré s’est produit : le déconfinement a permis un fort rebond du marché. Plusieurs raisons peuvent être évoquées :

  • les transactions immobilières bloquées depuis le début de l’année ont pu être signées ;
  • les projets envisagés durant la période de confinement ont dû être reportés à l’été ;
  • la contrainte du confinement a fait naître des envies de logements plus spacieux et dotés d’un extérieur, en ville comme en campagne.

C’est donc après plusieurs mois de retenue, que les agents immobiliers ont vu leurs contacts leurs mandats et leurs ventes se multiplier soudain. La demande pour l’acquisition de maisons s’est accrue. Les inquiétudes sur la hausse des taux d’intérêt et une envolée des prix se sont avérées infondées, et les chiffres nous apprennent que l’été a battu des records en termes de production.

Une activité propre à rassurer tous les acteurs du secteur, ainsi qu’à aider la vie économique à retrouver une vitesse de croisière salutaire malgré les mesures sanitaires en place.

Un retour à la normale cet automne ?

D’aucuns observent depuis quelques semaines une accalmie et craignent un fort ralentissement du marché immobilier avant l’hiver. Il est pourtant probable que le volume des transactions connaisse certes une baisse sensible, mais résultant plutôt d’un retour à une stabilité bien connue.

N’oublions pas que le marché immobilier est cyclique et connaît une saisonnalité habituelle à prendre en compte. Il est courant de constater que le printemps est la période la plus propice pour la création d’un projet immobilier. Le retour des beaux jours y est sans doute pour quelque chose, de même que la volonté des familles avec enfants de profiter des grandes vacances scolaires pour déménager. A l’inverse, l’entrée dans l’automne est plutôt synonyme de repli et de réflexion, avec son impact sur le moral des ménages. Rien d’extraordinaire donc, à constater en septembre un nombre de projets d’achats en baisse.

Notons également que la situation sanitaire à nouveau inquiétante met sûrement un frein à certaines décisions d’achat ou de mise en vente qui se déclencheront dès que l’avenir sera plus clair. La menace d’un deuxième confinement appelle à la prudence des personnes parfois impactées financièrement par le premier.

S’il est difficile de prévoir l’évolution du marché immobilier sans certitude sur celle de la crise sanitaire, il paraît prématuré de craindre la perte des bénéfices de l’embellie de cet été. Pour l’heure et depuis le confinement, les transactions suivent un cours normal, eu égard à la politique des banques qui reste prudente.

Vous devriez lire aussi : « La demande de crédit immobilier : mettre toutes les chances de son côté« .

Découvrez ces autres articles

Travaux non-autorisés en copropriété : comment les faire ratifier ?
Travaux non-autorisés en copropriété : comment les faire ratifier ?

Certains travaux doivent faire l’objet d’une demande auprès de la copropriété. Que faire en cas de travaux non-autorisés par celle-ci ? Explications.

Actu Immo, Aménagement
18 novembre 2020
L’emprunt immobilier après 60 ans : quelles solutions Sextant France
L’emprunt immobilier après 60 ans : quelles solutions ?

Selon les croyances, il n’est pas facile d’emprunter auprès d’une banque après 60 ans. Pourtant des solutions existent, suivez le guide

Actu Immo, Nos conseils
18 novembre 2020
Chauffage : nouvelle information à fournir pour les propriétaires bailleurs
Chauffage : nouvelle information à fournir pour les propriétaires bailleurs

Dès fin octobre, les bailleurs devront transmettre à leurs locataires une note sur leur consommation de chauffage et d’eau chaude. On vous dit tout ici.

Actu Immo, Conjoncture immobilière
9 novembre 2020
demande de crédit immobilier
La demande de crédit immobilier : mettre toutes les chances de son côté

Avant même de vous mettre en recherche du bien immobilier de vos rêves, prenez le temps de vous questionner et de bien préparer votre démarche. L’achat, dont la procédure prend plusieurs mois, impose de passer par des étapes bien précises. Une vision globale et sûre de votre projet vous assurera de parvenir à la consécration : […]

Actu Immo, Législation, Nos conseils
8 octobre 2020
Restez à jour

Recevez les actualités Sextant directement par email !

En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir des e-mails de notre part.

Suivez-nous