Courtier ou banquier, comment choisir ?

3 octobre 2019

L’achat d’un bien immobilier et le crédit immobilier qui y est la plupart du temps affilié, représentent bien souvent le projet d’une vie. Ainsi, vous souhaitez ne rien laisser au hasard et obtenir le meilleur pour votre emprunt ?

Cependant, entre votre banquier ou un courtier en immobilier, le choix s’avère cornélien et de nombreuses questions se posent quant à la manière de bien gérer son prêt immobilier. Nous vous éclairons sur le sujet afin de vous aider à choisir la meilleure solution.

Tout d’abord, il faut faire la distinction entre le métier de banquier et celui de courtier. Le premier est un généraliste qui, guidé par les intérêts commerciaux de son entité, vous proposera uniquement son offre. Le second est un spécialiste du prêt immobilier qui travaille en collaboration avec de multiples entités pour comparer et vous proposer des produits qui ont été négociés au préalable.

Souscrire à un prêt immobilier auprès de sa banque :

Il s’agit de la solution de facilité, votre banquier vous connaît et vous accompagne depuis plusieurs années. Il connaît votre situation et vos besoins et sera ainsi bien placé pour vous conseiller et vous proposer un produit en adéquation avec votre projet. Or, celui-ci est limité car il ne peut vous présenter que l’offre de sa propre entité bien que vous puissiez espérer une marge de négociation assez large du fait de votre ancienneté en tant que client, et de la volonté de votre banquier de conserver cette relation. Si vous ne souhaitez pas consacrer trop de temps à la recherche de l’emprunt idéal, cette option sera tout à fait envisageable, d’autant plus que vos différentes prestations seront ainsi regroupées dans le même établissement. Votre dossier pourra être rapidement traité car votre banque a déjà accès à la majorité des informations nécessaires.

En revanche, ne vous précipitez pas, si vous avez davantage de temps et souhaitez interroger vous-même plusieurs banques, nous vous conseillons de le faire ! N’oubliez pas de consulter les banques en ligne qui proposent souvent des taux plus bas que les établissements classiques. Il existe également des comparateurs de crédit immobilier en ligne qui pourraient vous aider dans cette tâche chronophage.

Faire appel à un courtier :

Il s’agit d’un professionnel spécialisé en crédit immobilier, il possède une bonne connaissance des demandes, qu’elles soient classiques ou atypiques et pourra ainsi être de bon conseil. Les courtiers comme CAFPI permettent, via un seul questionnaire, de trouver rapidement les banques qui correspondent au profil du client et vous épargnent ainsi de multiples visites infructueuses. Une fois votre dossier constitué, celui-ci est envoyé simultanément à plusieurs banques à même de répondre à votre demande afin d’explorer plusieurs possibilités et de choisir la meilleure. Il s’agit d’un gain de temps considérable pour celui qui souhaite consulter plusieurs établissements avant de faire un choix définitif. Au-delà d’un très bon taux de crédit immobilier, que les banques peuvent vous proposer d’elles-mêmes compte tenu de la conjoncture économique, le courtier peut vous proposer des conditions avantageuses. En terme d’assurance par exemple, le professionnel du prêt immobilier pourra vous émanciper de l’assurance groupe de la banque ce qui peut représenter une économie réelle sur le coût total du crédit.

À noter également que, contrairement à l’idée reçue, il est possible de faire appel à un courtier gratuitement ! En effet, ceux-ci sont bien souvent rémunérés par la banque prêteuse qui leur verse une commission d’apporteur d’affaires. Certains établissements peuvent cependant facturer des frais allant de 900€ à 1500€ mais il faut savoir que c’est l’équivalent des frais de dossier que votre banque pourrait vous facturer. Les offres proposées et les conseils dispensés peuvent ainsi être obtenus gratuitement pour vous guider dans votre choix.

Pour choisir votre courtier, n’hésitez pas à solliciter votre entourage qui pourra vous conseiller sur une personne de confiance. Gardez à l’esprit que celui-ci doit vous demander toutes les pièces justificatives pour constituer votre dossier, vous présenter clairement ses partenaires, les conditions et modalités du contrat et enfin ne pas exiger de frais avant la validation du contrat.

La bonne stratégie à adopter :

Pour mettre toutes les chances de votre côté, nous vous conseillons d’allier ces deux solutions. Vous pouvez ainsi vous rendre chez votre banquier dans un premier temps, afin de connaître son offre. Puis, faire appel à un courtier en prêt immobilier qui sera disposé à vous proposer différentes offres adaptées à vos besoins sans vous faire perdre un temps précieux. Enfin, vous pourrez retourner consulter votre établissement bancaire afin de négocier la première proposition avec le maximum de cartes en main pour finalement choisir la meilleure offre !

Découvrez ces autres articles

Travaux non-autorisés en copropriété : comment les faire ratifier ?
Travaux non-autorisés en copropriété : comment les faire ratifier ?

Certains travaux doivent faire l’objet d’une demande auprès de la copropriété. Que faire en cas de travaux non-autorisés par celle-ci ? Explications.

Actu Immo, Aménagement
18 novembre 2020
L’emprunt immobilier après 60 ans : quelles solutions Sextant France
L’emprunt immobilier après 60 ans : quelles solutions ?

Selon les croyances, il n’est pas facile d’emprunter auprès d’une banque après 60 ans. Pourtant des solutions existent, suivez le guide

Actu Immo, Nos conseils
18 novembre 2020
Chauffage : nouvelle information à fournir pour les propriétaires bailleurs
Chauffage : nouvelle information à fournir pour les propriétaires bailleurs

Dès fin octobre, les bailleurs devront transmettre à leurs locataires une note sur leur consommation de chauffage et d’eau chaude. On vous dit tout ici.

Actu Immo, Conjoncture immobilière
9 novembre 2020
Le marché immobilier fin 2020 : un retour à la stabilité ?

Pour nombre de métiers et notamment l’immobilier, cette année 2020 aura été synonyme de montagnes russes, tant par les variations d’activité que par les incertitudes causées par la crise sanitaire. Il semble que la fin de l’année puisse voir un retour à une certaine stabilité qui permettra aux différents acteurs de se projeter plus sereinement. […]

Actu Immo, Conjoncture immobilière
9 octobre 2020
Restez à jour

Recevez les actualités Sextant directement par email !

En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir des e-mails de notre part.

Suivez-nous